Portrait de l’Union des villes suisses

L’Union des villes suisses UVS a été créée en 1897 à Zurich sur une idée née à Genève lors de l’Exposition nationale de 1896.

Si elle se concentra durant une première phase sur les échanges d’expériences, par la suite, son cheval de bataille devint la défense des intérêts vis-à-vis des autorités fédérales. En 1940, l’association vota une résolution disant: «Notre point de vue est que dès le moment où la Confédération édicte ses principes et impose des obligations aux communes sans passer par les cantons, elle ne doit pas non plus les oublier lorsqu’il s’agit de distribuer des recettes extraordinaires. La Confédération doit au contraire obliger les cantons à transmettre une contribution adéquate à ses communes.»

L’Union des villes s’engage donc depuis plus d’un siècle en politique pour les intérêts des espaces urbains, donne au public des informations sur la Suisse urbaine et offre une plateforme permettant l’échange d’expériences et le réseautage entre les membres. Les prestations offertes aux membres sont une autre facette des activités de l’association.

Avec en 1999 l’entrée en vigueur de l’article 50 de la Constitution fédérale, qui oblige la Confédération à prendre particulièrement en compte les intérêts des villes et des agglomérations, le travail politique de l’Union des villes s’est enfin vu conférer une base légale décisive. Depuis, l’Union des villes participe en tant que partenaire permanent aux procédures de consultation de la Confédération, prend part aux travaux de certaines commissions d’experts de la Confédération et entretient des contacts réguliers avec l’administration fédérale et le Parlement et les commissions de ce dernier.

L’Union des villes compte actuellement 131 membres. En font partie des grandes villes-centres comme Zurich et Genève tout comme des communes d’agglomérations telles que Meyrin et Riehen ou des villes de taille plus modeste Comme Bourgdorf et Saint-Moritz.

 

But et tâches:

L’Union des villes suisses a pour but de sauvegarder les intérêts généraux des communes à caractère urbain et d’offrir des prestations de service à ses membres. Les tâches de l’Union des villes suisses sont notamment de:

  • défendre les intérêts de ses membres vis-à-vis des autorités, spécialement des autorités fédérales, tant sur le plan politique qu’eu égard à l’utilité objective;
  • représenter les intérêts de ses membres devant l’opinion publique et les organisations nationales et internationales;
  • favoriser l’échange d’expériences entre les membres;
  • élaborer et publier des données spécifiques de base et éditer des publications régulières;
  • offrir des prestations de service ainsi qu’organiser des journées d’étude, des séminaires, des expositions;
  • prendre l’initiative d’études sur les problèmes urbains et promouvoir des travaux de cet ordre;
  • publier des recommandations.

 

Commissions de l’Union des villes:

Afin de permettre une formation de l’opinion sur les différents thèmes, il existe au sein de l’Union des villes les commissions suivantes:

  • groupe de travail e-geo.ch
  • groupe de travail informatique des villes et des communes
  • groupe de travail CEP – Centre de l’espace public
  • commission de politique énergétique
  • groupe d’experts des ingénieurs des villes et des communes
  • réseau suisse des villes amies des aînés
  • commission statistique

 

Publications de l’Union des villes:

L’Union des villes est l’éditrice de diverses publications:

Lien www.uniondesvilles.ch

Document Taille Genre
Statuts 432 KB
Appendice à l’art. 32 des Statuts de l'UVS 131 KB
en haut